Marie-Claire, J'ai testé... les sites de rencontre

Marie-Claire, On a testé le site des B.I.R (beaux intelligents et riches) 2007

...Beaux, Intelligents et Riches. Marre des dragueurs à 2 €! Marre des cas sociaux ! Jeune femme, 35 ans, cherche messieurs beaux, intelligents, riches, pas pris...» La jeune femme, c'est moi. Les messieurs beaux et tout ça, ce sont ceux que Marie Claire m'a chargée d'approcher, via un site de rencontre sur internet.

Site de rencontre sur internet, étape 1 : Inscription

Tout d'abord, il faut remplir une fiche sur le site de rencontre sur internet. Taille, poids, niveau d'études, religion : chaque aspect de ma vie doit trouver son tiroir. Puis viennent les questions subjectives : êtes-vous romantique ? quel est votre trait de caractère le plus marqué ? Pour trouver sa moitié, il faut aussi un pseudonyme. Mais tout est pris ! Il est donc conseillé d'ajouter un numéro à son choix. C'est ainsi que je vais devenir Camomille123. Je décide par ailleurs de ne pas joindre de photo avec mon annonce.

Site de rencontre sur internet, étape 2 : Sélection

...du cyberamoureux

Une fois inscrite, je reçois une sélection de beaux jeunes hommes via le site de rencontres sur internet . Je navigue d'une fiche à l'autre, et je suis étonnée de la qualité des annonces. Soit un Cyrano quelconque leur souffle les phrases, soit mes cyberamoureux sont assez cultivés. Je fais le premier pas avec un brun ténébreux qui se prétend artiste.

Mon interlocuteur est assez à l'aise, on discute, on marivaude un peu. J'invite ? J'invite ! Et mon prince des ténèbres disparaît de la circulation. L'aventure m'arrivera plusieurs fois. C'est ainsi que me planteront sans scrupules un clone de Rahan, un père divorcé et un « crapaud » très drôle attendant sa bonne fée. Je dois faire peur, à moins qu'il ne s'agisse de leurres pour attirer le client...

Ces échanges à l'aveugle laissent une impression assez troublante. Quoique tous n'ont pas les mots pour me faire rêver. L'un deux, à qui je réponds (pour rire et pour voir) que je suis très laide, me lance un magnifique : « Va te faire m..., paumée.» Toi-même!
Vient le moment où un homme accepte enfin de me rencontrer. Mon Christian du jour m'écrit qu'il n'est pas riche. Je ris. Il ajoute qu'il est un cas social. Je re-ris. On se donne rendez-vous le lendemain dans un jardin public. Pour nous repérer, nous envisageons la rose à la boutonnière, le jeu de piste sur portables, l'écharpe blanche volant au vent. Finalement, chacun décrit son blouson...

Site de rencontre sur internet, étape 3 : Le rancard

Le jour J.

Assise sur un banc, je le vois arriver. Je le reconnais sans hésiter. Il est jeune, plutôt mignon. Nous allons boire un verre. En un quart d'heure, il va tout me dire de son passé, de sa dépression et de ses problèmes de santé. Je suis en plein « Forrest Gump ». Ce garçon-là n'a qu'une hantise : que je le trouve séduisant. Il s'apprête à payer sa consommation, je prends l'addition. Puis je lui annonce que j'ai un train à prendre, ce qui est vrai. Je lui révèle qu'il se vend très mal, il me l'accorde, se confie à nouveau. On se fait la bise, je ne lui dis pas « à bientôt », je pense que ça l'angoisserait encore plus que moi. Le lendemain, mon nouvel ami m'envoie un message adorable sur le site de rencontre sur internet. Il a rencontré une autre fille juste après moi, à qui il n'a pas parlé de ses malheurs (pourquoi donc?). Il n'envisage pas de me revoir, sauf si je m'installe comme psy.

Site de rencontre sur internet, étape 4 : C'était pas le bon...

...mais

Retour devant mon ordinateur sur le site de rencontre sur internet. Cette petite chasse à l'homme commence à m'amuser. Je corresponds depuis quelques jours avec un certain Vingtcoeur. Me voyant connectée, le monsieur m'invite à chatter. Je vais ainsi me retrouver à correspondre avec trois hommes à la fois. Je me sens à la frontière de la schizophrénie et de l'immoralité. Au fait, chatter, c'est tromper ? Je réussis à obtenir un rendez-vous avec Vingtcoeur.

On se retrouve à la terrasse d'un café. Grand, mince, élégant, un petit côté lord Sinclair, il m'explique immédiatement qu'il est un habitué d'Internet. Il me parle de ses enfants adorables, de son divorce réussi, de son entreprise prospère, des belles histoires d'amour qu'il a vécues grâce à ce site de rencontre sur internet. Il choisit ses rencontres selon quatre critères : le niveau d'études, le poids, la taille et l'âge. Il a dû sauter une ligne sur ma fiche, car je sens bien que, physiquement, il a déjà vu mieux. Il avoue éliminer les « vieilles » (je cite) de plus de 45 ans, et les jeunettes qui n'ont pas les mêmes aspirations que lui. Ah ! au fait, je ne vous ai pas dit, mais il a 48 ans, mon beau mec.

Mon pro de la rencontre me paraît très disert, je décide de lever le voile: je suis journaliste... « C'est génial ! » Il se décide alors à « me dire toute la vérité ». Que je suis sa quatre-vingt-sixième rencontre grâce au Net, que sur ces rencontres, il comptabilise trois belles histoires, mais aussi quarante « coucheries » (le terme est de moi, le sien était un peu moins élégant). « Si la fille n'est pas séparée depuis trois ans, elle n'a pas fait le deuil de son histoire, et cela ne peut être que physique », m'explique-t-il. Il affirme aussi rencontrer pas mal de dames mariées insatisfaites. « J'ai découvert que les femmes aussi avaient des besoins sexuels.» Ce n'est pas un dragueur, c'est un sociologue ! Je paie nos consommations, pour me faire pardonner non seulement d'être petite, mais aussi journaliste.

Site de rencontre sur internet, étape 5 : Un crapaud...

...un lapin et toujours pas de Prince charmant

Mon Calimero et mon James Bond n'étant peut-être pas représentatifs de la faune cyberlove, je décide d'en « essayer » un dernier. En me promenant sur le site de rencontre sur internet, il me semble reconnaître le «crapaud» qui m'avait échappé la dernière fois. Je l'interpelle: « Alors, toujours à la recherche d'une fée?
- Je ne comprends pas, de quelle fée parles-tu?»

Aïe, je me suis trompée de crapaud... Ce n'est pas grave, je noie le poisson et entame un « chat » endiablé... Après une conversation qui ne restera pas dans les annales de la littérature, nous nous donnons rendez-vous dans un café des Champs-Elysées. Le monsieur étant très occupé, je ne pourrai le rencontrer que dans une quinzaine de jours.
Samedi matin, dix jours plus tard... Je n'ai eu aucune nouvelle de mon crapaud ; je quitte malgré tout enfant, mari et courses hebdomadaires pour me rendre dans un bar assez sordide, sur la plus glauque avenue du monde. Je cherche du regard ce qui pourrait ressembler à un faux crapaud. Personne. Mon faux crapaud m'a fait faux bond.

Troisième rendez-vous, troisième café. J'espère au moins que mon crapaud - que j'appellerai désormais lapin - m'a abandonnée pour la femme de sa vie.

Commentaires  

 
#1 12-08-2013 16:17
Bonjour,
J'ai beaucoup aimé votre "témoignage", il est plein de légèreté, très agréable à lire.
Voilà moi sur les sites de rencontres car j'ai toujours été un peu déçue (comme toi je pense). Je n'aime pas dutout faire mon marché, et me dire que je passe sans doute à coté d'une belle histoire parce que ses photos ne me plaisent pas... Y a pas dutout de hasard, de surprise... C'est tellement plus facile de parler derrière un écran...
Cependant j'ai renoué avec le concept de rencontre car j'ai trouvé un nouveau site "Meetserious" et en fait y a pas dutout de discussion sur le net mais on se rencontre directement par groupes de 6 (3hommes et 3 femmes des mêmes âges) et on mange au restaurant. Enfin on choisit le resto partenaire de Meetserious et donc on se rend la bas ... J'ai fais deux soirées et j'ai rencontré des gens super sympa, bon pas de coup de coeur (pour le moment) :)
Citer