Charlotte for ever...

Elle a jeté un oeil à son homme, l'a embrassé, s'est levée, et toute la salle, et tout mon salon, s'est arrêté de respirer. De sa démarche vacillante, sur ses jambes de Bambi, avec sa robe pas très jolie d'effrontée, ces chaussures de petite voleuse du genre qu'on pique en douce à Maman, elle a rejoint la scène, a hésité, embrassé la présidente, parce qu'elle en avait envie, parce qu'elle ne calcule pas.
Et puis, de sa voix sur le fil du rasoir, elle a remercié : tout le monde, sa famille, ses enfants. Avec le recul, je me demande si elle n'a pas eu un petit mot pour moi, de l'autre côté de l'écran. Non?
Ce souffle, cette voix comme une bougie qu'on a peur de voir s'éteindre, ce regard sans fards ou si peu, cette galoche qui, à quelques millimètres près, aurait pu la rendre laide... Elle est l'Emotion, elle est la Sensibilité, elle est la Femme, elle est l'Enfant. Et nous, on a envie de pleurer.
Et l'opulence sophistiquée et boudeuse d'Adjani (à la frange de cils , ce soir là, aussi lourde que la poitrine), et l'élégance froide d' Huppert, et la sensualité un tantinet rajoutée de Mouglaglis
nous sont apparus comme ce qu'elles étaient : des artifices, rien que des artifices.
Charlotte n'est pas une star.Non. Chalrlotte est plus que cela : elle est une étoile.

Commentaires  

 
#1 10-09-2010 09:44
je ne saurais mieux dire… cette femme est un miracle (c'est sa plus grande fan qui parle), ton portrait est très joli, merci et bisous.
Ariane.
Citer