La machine à acheter...

"Maman tu pourrais m'acheter..."
Cette petite phrase devient dans la bouche de mes fils une sorte de conjonction de cooordination : mais- ou- et- donc- or- ni- car- mamantupourraismacheter...
Comme je pense qu'il est de mon devoir de traumatiser mes enfants, je leur ai expliqué les affres du statut d'intermittente du spectacle, avec en exergue interdiction totale de les évoquer devant mon banquier (mes enfants ne le connaissent pas, mais dans la mesure où ma banque jouxte le square, je me dis que mieux vaut anticiper...).
Depuis, leur leitmotiv s'est enrichi, il est devenu : "mamanquantauraretrouvéduboulotupourrasmacheter..."
Et mon aîné d'ajouter : "Maman, tu as envoyé des CV aujourd'hui?".
Je me demande si ces enfants ne sont pas un tantinet interressés...
"La machine à acheter, al est cassé", disait simplement la mère de mon copain Xavier (dans le Nord, on dit Zavier) quand j'étais petite.
Ahhh! Maman de Zavier, vous êtes mon héroïne!